Trois poissons-flûtes pêchés à Monaco


  

Trois poissons-flûtes ont été pêchés à Monaco, et confiés au Musée océanographique. Si l’espèce était déjà présente en Méditerranée orientale et dans l’extrême sud (Israël et Algérie), c’est la première fois qu’elle est observée le long de nos côtes. Et sa progression vers la Méditerranée occidentale a été rapide, puisque la première observation rapportée, sur les côtes israéliennes, ne remonte qu’à l’an 2000.

Des espèces "exotiques" de plus en plus nombreuses

Les espèces « exotiques » sont de plus en plus nombreuses en Méditerranée. Ce sont toutes les espèces, animales ou végétales, qui finissent par gagner la grande bleue en partant de la Mer rouge, mais aussi de l’Atlantique ou du bassin Indo-Pacifique. On estime aujourd’hui à plus de 500 le nombre d’espèces ayant migré : introduites volontairement ou accidentellement, elles profitent ensuite de conditions climatiques propices à leur enracinement. Les scientifiques considèrent une espèce comme « installée » quand elle commence vraiment à se reproduire sur place, et que les effectifs n’augmentent pas uniquement du fait de nouvelles arrivées. Reste à savoir ensuite si l’espèce en question s’installe dans une « niche écologique » vide, où si elle entre en concurrence avec les espèces locales. Mais la tendance, en augmentation constante depuis les années 60, n’est pas en passe de s’inverser.
Notez

     


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 28 Janvier 2012 - 06:00 Montre spirotechnique par Auricoste