Te mana o te moana veille sur les tortues de Polynésie


  

Lors de mon récent passage en Polynésie française, sur Moorea, j'ai eu l'occasion d'accompagner l'association de protection des tortues marines, Te mana o te moana ("L'esprit de l’océan" en polynésien), dans leurs actions.
C'est en 2004 que Cécile Gaspar, docteur vétérinaire, crée la structure. Depuis, près de 160 tortues ont été recueillies dans la clinique des tortues. Malades, blessées ou victimes du braconnage, l'équipe de Cécile leur apportent tous les soins nécessaires dans le but de pouvoir les relâcher dans leur milieu naturel. 

Les tortues disposent d'un enclos spacieux dans le lagon. Elles sont nourries par le personnel de l'association, mais peuvent également chasser des petits poissons qui circulent.
Malheureusement, certaines ne pourront jamais être relachées. C'est le cas de Matapo, retrouvée avec une flèche dans les yeux, la rendant aveugle. Tortilla, handicapée par une poche de gaz qui s'est formée sous sa carapace, l’empêchant de plonger en profondeur.


Ce 28 octobre 2010, Tini, une jeune tortue verte retrouvée une flèche plantée dans une nageoire, a retrouvée la liberté après quelques semaines de soins dans la clinique. Nous l'avons relâché au-delà de la passe d'Opunohu. C'est la première tortue relachée par l'association, avec une balise Argos, qui permettra pendant quelques temps de suivre son parcours, et peut-être d'en savoir plus sur leur migration.


L'association mène de nombreuses actions de sensibilisation, de recherche, de conservation et de communication pour les tortues marines mais également pour la protection des océans.
Retrouvez Cécile et son équipe sur le site internet www.temanaotemoana.org

Notez

     


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 28 Janvier 2012 - 06:00 Montre spirotechnique par Auricoste