Symposium des tortues marines de Polynésie


  

Quel plus bel endroit que les îles volcaniques de la Polynésie pour protéger les tortues marines, espèces grandement menacées à l'échelle mondiale ? Retour sur un évènement qui espérons-le, conduira à des protections de plus en plus efficaces des cheloniens que tout le monde rêvent de voir en plongée...



Symposium des tortues marines de Polynésie
C'est sur l'île soeur de Tahiti, Moorea, qu'a organisé l'association de protection des tortues marines "Te Mana o Te Moana ", le Premier Symposium international des tortues marines de Polynésie françaises, les 26 et 27 octobre dernier.

C'est à l'origine Cécile Gaspar, présidente de l'association, et son équipe, qui ont réunit scientifiques, pêcheurs, politiques et administratifs, dans l'optique de mener une réflexion sur les méthodes de conservation les plus efficaces, et lutter prioritairement contre le braconnage, principale menace des tortues marines en Polynésie.

L'annonce inattendue de la Direction de l'Environnement, de rouvrir les quotas de consommation des tortues, a quelque peu déviée les débats. Une forte opposition s'est alors faite ressentir, qui fut relayée par la presse locale et internationale. Le ministre de l'Environnement, quelques jours après, s'est empressé de clore toute polémique en publiant un communiqué rassurant sur le devenir des animaux : aucun projet visant la libéralisation de la chasse et de la consommation des tortues en Polynésie n'a été étudié ni validé par le gouvernement. 

La présence des scientifiques, ainsi que d'associations qui travaillent sur l'étude des tortues marines, a permis la mise en communs des connaissances, et ainsi faire ressortir les domaines d'activités sur lesquels il faut travailler, notamment : l'étude des sites de pontes majeurs de Polynésie, l'étude de la génétique des populations ainsi que de leurs migrations par des suivis satellites.

D'ors et déjà, des tables rondes sont en préparation pour continuer sur la lancée, et mettre en oeuvre au plus vite ces actions. Espérons que ces animaux majestueux, et malgré tout, grandement respectées en Polynésie, peuplent encore longtemps les eaux cristallines des lagons...
Notez

     


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 28 Janvier 2012 - 06:00 Montre spirotechnique par Auricoste