Poseidon Discovery MK6 : un recycleur pour tout le monde

par Nicolas Schiavon | le Samedi 25 Juin 2011 | Lu 12347 fois

  

Il existe du matériel qui vous permet de découvrir simplement autre chose que les plongées classiques : nous vous présentons le recycleur Poséidon Discovery, sur le marché depuis 2009, conçu pour plonger sans bulles jusqu'à 40 mètres, sans pour autant être un expert.


Mais pourquoi donc changer nos habitudes?

Quand nous respirons nous produisons du CO2 qui est un "poison" pour nous, un recycleur comprendra donc une cartouche de chaux qui a la particularité de fixer le CO2 et de l'empecher de retourner dans la boucle respiratoire, la capacité d'une cartouche de chaux peut varier entre 2H et 6H

En circuit ouvert le plongeur respire un gaz froid et sec tandis qu'en recycleur le gaz est chaux et humide puisque issue de notre corps, donc beaucoup plus agréable à respirer, de plus la réaction avec la chaux produit de la chaleur.

En circuit ouvert le plongeur loisir choisit son gaz avant la plongée et fera toute sa plongée avec, tandis qu'avec le Poseidon, le recycleur produit le meilleur Nitrox en fonction de la profondeur à laquelle se trouve le plongeur, de manière continuelle, et optimise ainsi sa décompression de manière exceptionelle. Par exemple un plongeur en bouteille plongeant à 40m à l'air et partant du fond à 20' devra effectuer 29' de paliers pour sortir à 46' (cas d'une plongée carrée) tandis que le plongeur recycleur lui n'aura que 6' de palier pour sortir à 25'. Bluffant NON ?

La différence sera encore plus grande dans le cas d'une plongée multi-niveaux ou le plongeur recycleur va désaturer plus vite grâce à son mélange plus riche en O2.

Et bien sur, l'avantage indiscutable de ne plus faire de bulles ce qui permet des rencontres animalières impossibles lors de l'utilisation du "circuit ouvert".


Mettre de côté mes réflexes de plongeur tek

Comme souvent, tout a commencé par une rencontre : au salon de la plongée, sur le stand d’Aventure sous-marine , Didier Martinez et son Moniteur Gilles m'ont invité à descendre à Saint Raphaël pour essayer le premier recycleur dédié à la plongée loisir : j’y suis allé avec un objectif, me mettre dans la peau d’un plongeur qui n’a jamais approché de recycleur. Avouons le, j'avais quand même dans l'idée de trouver une faille. C'est aussi pour cela que j'avais un bloc sécu avec moi, et aussi pour alimenter mon étanche, et avoir la même flottabilité que lorsque je plonge avec mon Evolution, afin de bien comparer....ben de faille ….je n’en ai pas trouvé... Et je dois dire que je me suis régalé à plonger et tester cette machine (cela va en faire sourire certains) le temps d’un week-end prolongé. Je me suis mis à la place d'un plongeur loisir, sans arrière pensée, et en mettant de côté mes réflexes de plongeur recycleur tek.

Le premier recycleur « loisir » du marché : profiter simplement

Poseidon a donc développé le premier recycleur destiné à un usage "loisir", le Discovery MK6. Son poids de 15 kg est très similaire à une bouteille de plongée de 15 litres. L'électronique du recycleur gère intégralement son fonctionnement. Le plongeur n'a donc rien d'autre à faire que de profiter pleinement de sa plongée en silence, en respirant de l'air chaud et humide. Le constructeur a prévu une sécurité maximale. L'ordinateur du recycleur réalise un contrôle complet de la machine, avec une séquence de 53 tests avant de pouvoir plonger afin de vous garantir une plongée en toute sécurité. Le Recycleur Poseidon MK6 se comporte comme un distributeur de Nitrox en circuit fermé et sans décompression. A 40 mètres, le plongeur respire un Nitrox de 24%, à 20 mètres un Nx 40% et à 10 mètres un Nx 60% et tout ceci avec une PpO2 « légère » de 1,2. Le plongeur n'a pas besoin d'embarquer de bloc de secours, la réserve d'air étant largement suffisante pour lui permettre de sortir à la surface (plongée sans décompression).
Poseidon Discovery MK6 : un recycleur pour tout le monde

Inutile d’être un expert

Au démarrage la machine contrôle tout toute seule, fait ses tests d'étanchéité, contrôle les pressions, l'autonomie et elle calibre toute seule. Si c'est bon, c'est prêt à plonger, mais s'il manque du gaz, s'il y a une fuite ou si c'est le moment de faire la révision, elle ne démarrera pas : plus sécuritaire, c'est pas possible. Vous avez ainsi la certitude d'avoir suffisamment d'air, d'oxygène et de batterie pour plonger. Vous êtes prêts à profiter de la plongée en silence. La conception du recycleur privilégie la simplicité et la sécurité. Les procédures de test, de mise en route et le contrôle continu pendant la plongée ont été nettement simplifiés pour privilégier le plaisir de plonger. La chaux nécessaire pour éliminer le CO2 produit par la respiration du plongeur est fournie en cartouche prête à l'emploi, la batterie est rechargeable, les bouteilles sont standard et peuvent être rechargées dans le magasin le plus proche.
Poseidon Discovery MK6 : un recycleur pour tout le monde

Moins encombrant qu’un bloc de 15 litres

A la prise en main, et au moment de mettre l’engin sur le dos, c'est plus léger qu'un mono 15L, grâce à sa conception en alliage et ses blocs Alu 3L. On pourra ajuster le lest par des plombs de 2kg montés directement sur les blocs alu afin d’optimiser le lestage pour conserver un bon trim sous l'eau et éviter l'effet Hyppocampe. Le harnais est de conception simple pour une mise en place rapide, style harnais 3 points de course automobile.

Poseidon Discovery MK6 : un recycleur pour tout le monde

Lisibilité et confort respiratoire

Les gros chiffres sont largement visibles sous l'eau même après 40 ans, LOL, Ppo2 1,2, profondeur 26,5m, Pmax 27m, 19°C, temps de plongée 6', et 34' avant décompression. Sous l'eau c'est du bonheur, on ne le sent pas, il est tout petit et bien équilibré, hydrodynamique et permet un bon trim. Très vite, on prend ses repères et les bons réglages, les faux poumons sont bien ajustés. Seul défaut le HUD est invisible pour ceux qui ont des petits masques ou en plastique non transparent, intégré comme il est dans la BOV. J'ai testé le Travail respiratoire (effort à respirer) (WOB) en me positionnant dans tous les sens, et celui-ci est invariablement très bon, sans surprise.

Rappel à l’ordre automatique

Le recycleur est prévu pour descendre au maximum à 40 mètres sans décompression pour des raisons évidente de sécurité, et vous rappellera à l'ordre si vous vous approchez de ces valeurs en vous demandant de remonter, afin de vous éloigner de la zone des 40 et de la limite de décompression. Pour cela la machine fera flasher le HUD rouge et la batterie du recycleur, en même temps que le vibreur du BOV se déclenchera (très léger) et indiquera quoi faire sur la tablette de l'afficheur. De même, l'électronique du recycleur contrôle en permanence votre autonomie de manière à ce que vous soyez capable de rejoindre la surface en sécurité avec votre autonomie, si les réserves de gaz s'amenuisent de trop, elle vous demandera de remonter à une profondeur sans risque.
Poseidon Discovery MK6 : un recycleur pour tout le monde

Changer l’image du recycleur

Combien de fois ai-je rencontré des plongeurs « loisir » intéressés par le recycleur mais qui étaient rebutés par l'aspect « tech », lourd, encombrant, nécessitant l'utilisation de blocs supplémentaires pour la réchap au cas où ? Et je comprends qu'à nous regarder équipés comme nous le sommes, on nous prend pour des fous, et nous n’avons rien de plongeurs « loisir ». Il fallait donc inventer un petit recycleur, léger, très simple d'utilisation . Poseidon a donc bien compris ce besoin et a posé sur le papier tous les inconvénients et les avantages des recycleurs et aussi ce qui pouvait empêcher un plongeur loisir de passer au circuit fermé. Et le constructeur s'est rendu compte qu'en cas de problème, dans 95% des cas, le plongeur en était le responsable et pas la machine : il lui fallait donc mettre au point une machine avec laquelle le plongeur n’a rien à faire, sinon de la démarrer et de plonger.
Poseidon Discovery MK6 : un recycleur pour tout le monde

S’il y avait un point à améliorer

Juste encore un point à améliorer de la part du constructeur, les pièces en T des faux poumons n'ont pas de détrompeurs si bien qu'on peut les monter à l'envers : rien de bien grave, mais cela élimine la fonctionnalité du faux poumon si c'est le cas. Certains ont connu au lancement de la machine des bugs de mise en route, la machine refusant de s'allumer. Le problème a été résolu par la mise à jour d'une nouvelle version du soft, téléchargeable.

Plongée plaisir

Je suis pour le développement de la plongée au recycleur, beaucoup plus sécuritaire à mon avis que la plongée à l'air : le recycleur fournit toujours le mélange le plus riche possible en fonction de la PPo2 choisie et fournit donc la meilleur décompression envisageable, il offre une autonomie de 4 à 5h, on respire un mélange chaud et humide donc plus agréable à respirer. Dans mon rôle de plongeur loisir testant cette machine, j'ai trouvé un recycleur qui m'a séduit et qui remplit toutes ses taches superbement et conformément au cahier des charges, je me suis bien amusé. Il suffit juste de le démarrer et de le mettre sur son dos et hop c'est parti pour de la plongée plaisir sans bulles et sans décompression, jusqu’à 40 mètres. Il intéressera donc particulièrement tous ceux qui se passionnent pour la faune : pas de bulles bruyantes qui effrayent les poissons, et pour les photographes aucun risque d'avoir des bulles sur la photo.
Poseidon Discovery MK6 : un recycleur pour tout le monde

Se former au Discovery

La formation sur Recycleur Poseidon MK6 vous reviendra environ à 650 € tout compris, gaz, plongées et chaux.
ATTENTION le nombre de plongée varie cependant en fonction du centre...

A Saint Raphaël, Aventure sous-marine met 3 machines à votre disposition. Si vous êtes déjà certifiés, il est vous est possible de la louer pour 50 € à la journée.
A Cannes, Romain Lhoste chez Aqua Evolution
A Marseille, Aquadomia propose aussi une formation sur le Discovery.

Si vous proposez des formations Discovery, contactez-nous afin de vous ajouter à cette liste.
Poseidon Discovery MK6 : un recycleur pour tout le monde

Caractéristiques techniques

Poids : 15 kg seulement prêt à plonger.
Chaux : Sofnodive, fourni en cartouche prête à l'emploi.
Autonomie de la chaux : 4 à 5H, supérieure à celle de la bouteille d'oxygène.
Contenance de la bouteille d'air : 3 l.
Contenance de la bouteille d'oxygène : 3 l.
Profondeur maximum : 40 m.
Premier étage : Poseidon Xstream
Deuxième étage : spécifiquement développé. Il intègre un commutateur circuit fermé / circuit ouvert, une valve automatique diluant (ADV), une alarme par diode (HUD) et vibreur.
Console avec ordinateur intégré, avec interface PC par infra-rouge.


Petit lexique...

- Bail Out Valve - BOV :  en cas de probleme ingérable avec le recycleur, le plongeur sort du mode recycleur pour passer en ouvert gâce à une ou plusieurs bouteille de secours qu'il a embarquée avec lui, il lui faut pour cela prendre le détendeur qui est sur cette bouteille. Afin de réduire cette manipulation certains constructeur on créé un embout respiratoir deux en un qui permet au moyen d'un poussoir, de passer du recycleur à la respiration sur sa bouteille de secours (bail out)
- Effet hypocampe : Tete en haut, ventre devant et …les palmes qui raclent le fond...
- Head Up Display - HUD : diodes placées devant les yeux du plongeurs qui selon une séquence et un code couleur affiche le bon fonctionement du recycleur
- Réchap' :  procédure qui va permettre au plongeur en cas de panne de sa machine, de pouvoir sortir de l'eau en respectant tous les paramètres de sécurité ainsi que ses paliers, aux moyens si besoin est de bouteilles de secours (bail out)
- Trim' : position à plat pour une parfaite maitrise de l'hydrodynamisme, de la propulsion et de l'effort respiratoire en recycleur, à titre d'exemple aux US et au Mexique tant que tu n'es pas à plat (meme en ouvert) tu ne rentres pas dans les cénotes….
- Work Of Breathing - WOB : autrement appelé le travail respiratoire, il s'agit de l'image de la difficulté à respirer dans un recycleur. Le circuit fermé avec ses tuyaux, ses faux poumons et sa cartouche de chaux comprend beaucoup d'entrave à la libre circulation du gaz, la WOB represente la force necessaire à mettre en œuvre le gaz.

Nicolas Schiavon

La plongée tech, c’est son truc. Installé à Chambéry, Nicolas Schiavon est N3, Instructeur CMAS 1*, Instructeur SDI OWSI, Instructeur TDI Nitrox, Adv Nitrox, Deco Procedure, Plongeur Full trimix CCR Inspiration, Extended deep trimix, Plongeur Megalodon, Plongeur Poseidon MK6 Full Cave. Nicolas a plusieurs 120 mètres, 130m, 143m et trois 160 mètres et une 203 mètres à son actif.

Nicolas Schiavon
Nicolas Schiavon

sur scuba people


 
Notez

     

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 28 Janvier 2012 - 08:30 Beuchat : Entretien avec Christophe Margnat

Vendredi 9 Décembre 2011 - 23:30 AQUA LUNG : LE LEGEND NOUVEAU EST ARRIVé