Portrait : Michel Braunstein, des carrières belges aux plages d'Eilat


  

Michel Braunstein, ingénieur systèmes, a grandi avec les films du Commandant Cousteau. Et s’il n'a jamais exercé professionnellement de métier de la mer, comme il aurait tant aimé le faire, il n’en est pas moins devenu un photographe qui compte. Récompensé à Antibes en 2007 pour son site Web consacré aux images sous-marines, il promène ses objectifs aux quatre coins du monde, des envies et des projets plein la tête.


Ma première bulle

C'était lors de vacances en Israël, en Méditerranée, j’avais 20 ans. La Mer Rouge a suivi rapidement, j'en suis tombé amoureux. En rentrant dans ma Belgique natale, j'ai continué ma passion en plongeant dans des carrières qui étaient plus froides que sombres. Non, plus sombres que froides. Enfin bref, je ne sais plus, le fait en est qu'elles étaient très sombres et très froides.
Michel en famille
Michel en famille

Ma plus belle rencontre animalière

C'est assez extrême, cela va des 15 mètres de longueur des requins baleines que j'ai rencontrés aux Galápagos aux 5 millimètres de hauteur des chevaux marins pygmées, que j'ai eu tant de mal (mais tant de plaisir) à photographier en Papouasie Nouvelle-Guinée. Entre ces deux espèces, il y en a eu plein d'autres. Je ne citerai que les dauphins roses d'Amazonie qui m'ont vraiment ému, pour leur rareté, leur intelligence, leur souplesse et leur grâce (malgré leur aspect lourdaud).

Mon coup de gueule

Cela me fait mal quand je vois tous ces bateaux de plongeurs balancer leurs clients sur Ras Muhamed, à la pointe sud du Sinaï en Egypte. C'est un endroit de paradis transformé en supermarché. D'un autre côté je me dis que tout le monde a le droit de voir un tel bijou, mais il est vraiment important d'en prendre soin.
Portrait : Michel Braunstein, des carrières belges aux plages d'Eilat

Mon petit coin de paradis

C'est une colle ! Je dois avouer que je me plaisais bien même quand je plongeais dans mes carrières sombres et gelées. Je suis capable de tremper mes palmes dans n'importe quelle flaque. Oui, c'est vrai, j'ai une légère préférence pour les mers chaudes, quoique, je rêve d'aller plonger en Antarctique et en Colombie Britannique (Canada). J'aime la Mer Rouge, j'aime la Papouasie Nouvelle Guinée, j'aime la Micronésie, j'aime les Maldives, j'aime l'Amazone, j'aime j'aime j'aime j'aime…. la liste est très longue.

Mon rêve de plongeur

J'en ai déjà réalisé une partie, en venant m'installer près de la Mer Rouge, en Israël. Il y a beaucoup de destinations où je voudrais aller mouiller mon masque mais la liste serait trop longue. J'aimerais, un jour, pouvoir vivre de photo-reportages ou autre métier qui me permettrait de vivre ma passion au quotidien. La vie est finalement bien faite et nous permet de rêver à tellement de choses que l'on voudrait faire. J'essaie, même si je ne peux pas assouvir mes rêves a 100%, de créer un environnement que j'aime et qui me donne de la satisfaction.

Mes modèles et mes sources d'inspiration

Il y a beaucoup de gens que j'admire. Cela commence par ma femme, Danielle pour son intelligence, le Commandant Cousteau qui m'a fait connaitre le monde sous-marin (A 10 ans, il écrivait des articles jamais publiés sur le monde marin. A 12 ans, il termine son école primaire avec un travail nommé "Les découvertes du Commandant Cousteau"), David Doubilet qui fut mon idole à mes débuts de photographe et dont je continue à admirer les œuvres, David Pilosof qui créa le livre Samanta et innova dans la photo de nu sous la mer, Shlomo Cohen pour son humour unique au monde, Alex Mustard pour son grand talent, sa gentillesse et sa générosité dans les informations qu'il partage, Keri Wilk qui est encore loin d'avoir 30 ans et nous offre déjà des photos innovantes et jamais imaginées auparavant, François Sarano, pour son amour de la nature et a tous les efforts qu'il fait pour essayer de la préserver. Il y a aussi un photographe français et ami, de grand talent, dont je tairai le nom pour éviter de lui faire attraper la grosse tête. La liste est encore longue alors je m'arrêterai là. Allez, juste encore un dernier, Richard Allan, mais pour d'autres raisons que les autres ☺.
Portrait : Michel Braunstein, des carrières belges aux plages d'Eilat

Mes prochaines plongées

Je n'ai pas de plan, même si j'aimerais commencer par la Colombie Britannique. En attendant, je vais régulièrement vérifier l'état de mes amis les coraux à Eilat ou il est tellement agréable de plonger.

Mon actualité

Je me suis lancé à fond dans l'aventure Sharktees, qui remporte un succès certain. Le caricaturiste Shlomo Cohen, crée, depuis plusieurs dizaines d'années, des dessins uniques sur le monde de la plongée. Ceux-ci sont enfin disponibles à tous grâce au site web et peuvent être imprimés sur t-shirts grâce à la technologie digitale la plus moderne en la matière. Je représenterai la marque lors du prochain Salon de la Plongée 2011 ou je serai sur un stand en compagnie de l'ANMP, le Festival de l'Image Sous-Marine et Longitude 181, pour un spécial "Protection de l'environnement" (et aussi un peu d'humour quand même).



Michel Braunstein
Michel Braunstein

sur scuba people


Réagissez à cet article



Notez

     


Dans la même rubrique :
< >