Plongée dans les coulisses de Nausicaa

par Pascal Baril | le Samedi 14 Mai 2011 | Lu 2245 fois

  

Nausicaa, le Centre National de la Mer installé à Boulogne, a 20 ans cette année et a déjà accueilli plus de 12 millions de visiteurs. Centre de découverte de l’environnement marin unique en son genre, à la fois ludique, pédagogique et scientifique, essentiellement axé sur les relations entre l’Homme et la Mer, il abrite aujourd’hui quelque 30 000 animaux, des requins aux coraux, en passant par les méduses ou les otaries : et pour prendre soin de tout ce monde, une vingtaine de soigneurs travaillent en coulisses.


Dans le bassin des requins

Aujourd’hui, j’ai la chance de réaliser une plongée hors du commun : je me mets à l’eau dans les bassins de Nausicaa, le Centre National de la Mer de Boulogne. Accompagné par Renaud et Nicolas, soigneurs, je me prépare pour une immersion originale dans un bassin de plus d’un million de litres d’eau de mer pour photographier de très près...des requins taureau, d’une taille respectable, puisqu’ils affichent plus de 3 mètres pour 300 kg. Les ailerons des requins gris patrouillent à la surface, alors que nous nous apprêtons à descendre dans le grand bassin des squales.


Grand moment d’émotion

Les recommandations de circonstance sont dispensées par Nicolas, responsable des plongeurs et par conséquent du photographe que je suis : « ne jamais faire obstacle aux requins pendant leurs déplacements, en résumé les laisser passer… ! » Nous nous immergeons calmement. Grand moment d’émotion que de voir évoluer trois requins taureau et cinq requins gris dans ce milieu fermé. Les squales se déplacent paisiblement autour du bassin, entourés par un banc de carangues, et ne semblent à aucun moment perturbés par notre présence. J’ai juste un petit moment d’hésitation, lorsque l’un des requins taureau vient tourner dans mes palmes… !

Partager les jeux des lions de mer

Autre instant de magie en compagnie des soigneurs, partager les jeux subaquatiques des lions de mer. Très attirés par mes flashs de couleur rouge, qu’ils viennent « renifler » à de nombreuses reprises, ils sont d’une rapidité et d’une agilité redoutables pour l’objectif de mon appareil photo. Il me faudra de nombreuses heures de plongée pour réaliser les clichés présentés dans ce reportage. Le temps de partager le quotidien et l’expérience de soigneurs qui sont tous des passionnés.


Chaque soigneur a son secteur

Chaque soigneur a son monde à lui : il a la responsabilité d’un certain nombre d’aquariums d’exposition et de réserves. On distingue les sections « Mer froide », « Mer ouverte », « Mangrove », « Lions de mer » Chaque matin avant l’ouverture au public, tout ce qui pourrait altérer le plaisir et le confort de visite est vérifié : vitres et décors nettoyés, lampes remplacées, peuplements améliorés. Le reste de la matinée est passé à entretenir les aquariums de réserve ( il y en a plus de 300 ), et à nourrir les animaux. Cet emploi du temps est modulé en fonction des évènements programmés : animations pédagogiques, rencontres avec le public, captures et réceptions d’animaux, préparation de nouvelles expositions…

Une équipe aux multiples talents

L’entretien des aquariums et les soins quotidiens aux quelque 32 435 animaux marins pensionnaires de Nausicaa mobilisent une équipe de 20 personnes. Et ces hommes et femmes, qu’on appelle les soigneurs, doivent être capables de tout faire : ils sont tour à tour laveurs de carreaux, cuisiniers, infirmiers, techniciens d’analyse, biologistes, « vulgarisateurs scientifiques », chasseurs, électriciens…Un métier amphibie, les interventions des soigneurs s’effectuent aussi bien depuis la surface que sous l’eau. Bon nombre d’entre eux sont donc des professionnels de la plongée, même si la profondeur de bassins n’excède pas 5 mètres.


Envoyer des messages au public

Chaque geste des soigneurs, puisqu’ils sont souvent visibles, doit également être compris et interprété par le public : par exemple, les plongées dans le lagon sont l’occasion de sensibiliser les spectateurs aux règles à observer pour ne pas endommager le corail dans le milieu naturel. Ils apprennent ainsi qu’un coup de palme malencontreux sur un récif corallien, c’est briser des branches de plusieurs dizaines d’années et c’est briser le cycle de la vie de cet espace. Ils apprennent aussi, par exemple, à ne pas nourrir les poissons.

Mettre le visiteur en situation

Nausicaa compte environ 4,5 millions de litres d’eau de mer, 36 aquariums et grands bassins, et plus de 30 000 animaux marins de toutes les mers du monde, sur une surface de 4000 m2. Mais au-delà de sa dimension, Nausicaa renouvelle totalement le genre même des centres de la Mer. Dans des décors fortement scénographiés, le visiteur est mis en situation : il devient tour à tour pêcheur en Mer du Nord, touriste sur une île du Pacifique Sud, plongeur dans une réserve marine de Californie. Il vit les grands moments de la mer et ressent, découvre l’action de l’homme sur le milieu marin, prend conscience des fragiles équilibres et de la nécessité de respecter ce formidable patrimoine.


Sensibiliser et expliquer

C’est en tout cas la mission que se fixe Nausicaa : sensibiliser le public. La question qui se pose aujourd’hui est de savoir comment l’homme vivra avec la mer dans les prochaines décennies. La mer offrira-t-elle toujours cette formidable beauté, ce même potentiel, de richesses essentiel à la vie des hommes ? Nous sommes aujourd’hui plus de 6 milliards sur la planète. En 2020, on estime que les ¾ de la population mondiale vivront à moins de 60 Km de la Mer. La Mer, la planète, ne sont plus dissociables de l’action de l’homme. La nouvelle exposition, « Histoires d’Iles », va précisément dans ce sens : elle montre comment partout dans le monde, les insulaires agissent, à leur niveau, pour continuer à vivre en harmonie avec leur environnement marin.

Remerciements à toute l’équipe de Nausicaa pour son accueil lors de la réalisation de ce reportage.

A lire

Les Coulisses de Nausicaa – Auteur : Pascal Baril – MA EDITIONS 112 pages - 19euros
Plongée dans les coulisses de Nausicaa

Pascal BARIL
Pascal BARIL
sur scuba people 


NAUSICAA



Notez

     

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 23 Septembre 2011 - 23:00 GEM : "quand le mérou va, tout va"

Samedi 23 Avril 2011 - 00:25 Plongée de nuit : on vous emmène !