Plongée Palau avec Fish’n Fins

par Isabelle Croizeau | le Mardi 10 Janvier 2012 | Lu 2228 fois

  

C‘est bien plus qu’un centre de plongée : l’univers de Tova et Navot Bornovski, qui ont posé leurs bagages de grands baroudeurs sur les îlots de Palau. En apportant des idées neuves, du luxe et leur sens du détail, mais sans rien renier de la tradition de plongée locale.


Un archipel mythique

On ne présente plus la plongée à Palau, tant l’archipel fait partie des destinations mythiques : 200 îles et îlots au vert intense posés sur des lagons turquoise, des tombants vertigineux, des grottes, des failles, des couleurs, du foisonnement, des pélagiques, des épaves ! Tout y est, dans une eau dont la température oscille toute l’année entre 27 et 29 degrés, et où la visibilité, en dehors de la période des moussons, est exceptionnelle. Ce n’est pas un hasard si cette famille de grands voyageurs s’est installée là.


Une aventure familiale et un tour du monde

Leur histoire commence comme une aventure : quatre ans et demi de tour du monde à la voile, des amitiés qui se nouent sur tous les océans. Tova et Navot Bornovski ont alors déjà, dans un coin de la tête, des rêves de Palau où ils ont passé une année à travailler sur le Sun-Tamarin, premier bateau de croisière local. « Le mélange d’une nature majestueuse, de la chaleur des gens, et du plus incroyable des mondes sous-marins», comme le dit Tova, ne leur donne qu’une envie, rester là ! Ils retournent pourtant quelques années en Israël, le temps pour Navot de passer un diplôme d’architecte naval et d’ingénieur en mécanique.
Tova et Navot Bornovski
Tova et Navot Bornovski

Avant de rejoindre l’histoire de la plongée à Palau

En 1993, diplômes en poche, ils reprennent la mer : à bord de l’Ocean Hunter, bateau de croisière alors entièrement réaménagé, ils s’attaquent au Pacifique pour rejoindre Palau. La famille, avec ses deux premiers enfants, s’installe sur les îlots de ses rêves, vite agrandie par deux nouvelles naissances. Les Bornovski, après des années de voyages, ont trouvé leur paradis. Et se sont rapprochés de leur ami Francis Toribiong, pionnier de la plongée locale. En 1998, lorsque Francis se retire après 25 ans consacrés à l’exploration sous-marine, Tova et Navot reprennent naturellement Fish ‘n Fins, son centre de plongée.

Sur les traces du Commandant Cousteau

Dans les années 60, lorsque Cousteau met le cap sur Palau à Bord de la Calypso, Francis Toribiong est un tout jeune homme. Et s’il explore depuis toujours en apnée les récifs qui entourent son île, l’arrivée du scaphandre autonome va lui ouvrir de nouveaux horizons. En 1972, fraîchement diplômé en anthropologie de l’Université de Californie, il décide de rentrer chez lui, importe scaphandres et compresseurs, et crée Fish’n Fins, premier magasin et centre de plongée de Palau : un pionnier !
Francis Toribiong
Francis Toribiong

Un découvreur infatigable

Et Francis, dès qu’il est installé, va inlassablement explorer tous les récifs, les portions de lagon qu’il ne connaît pas encore, et faire des découvertes extraordinaires de sites devenus depuis mondialement connus. Blue Corner, c‘est lui. Ngemelis wall, c’est encore lui. Tout comme Peleliu Corner, ou encore les épaves de la flotte japonaise perdue des Rock Islands. À la fin des années 80, il aide le scientifique Bill Hamner dans la recherche de Jellyfish Lake, le célèbre lac aux Méduses, il devient aussi la star de The Living Sea, documentaire nominé aux Academy Awards.


Un héritage modernisé

Lorsque Tova et Navot reprennent Fish’n Fins, c’est tout l’héritage de la plongée « palauane » qu’ils assument. Et s’ils continuent, en dignes successeurs de Francis, à apporter leur soutien logistique à de nombreuses expéditions scientifiques ou à des équipes de tournage, ils ont aussi choisi d’offrir aux amoureux anonymes des fonds marins des prestations haut de gamme, ce qu’ils appellent un « centre de plongée 5 étoiles du XXIème siècle ». Ils ont donc rénové, modernisé, repensé avec le souci du détail et du confort des hôtes. En proposant désormais des séjours à terre, en partenariat avec les hôtels locaux, et des croisières à bord des deux navires Ocean Hunter (voir encadrés ci-dessous).
Plongée Palau avec Fish’n Fins

Le sens du détail

Navot Bornovski est architecte naval et plongeur. Et c’est sans doute cette double casquette qui fait des deux bateaux, Le Ocean Hunter I et le Ocean Hunter III, des navires de plongée et pas seulement des bateaux de croisière. Conçus par un plongeur pour des plongeurs, tout a été pensé pour allier confort et sens du détail, esthétique et luxe, et aspect purement pratique de l’activité. Et, cerise sur le gâteau, la plupart des recettes servies à bord proviennent du livre de cuisine publié récemment par Tova, « Taste of Rainbow’s End », qu’elle présente elle-même comme un « mélange de nourriture et d’ingrédients locaux et de cuisine européenne et japonaise ».
« Taste of Rainbow’s End » par Tova
« Taste of Rainbow’s End » par Tova

Au cœur de la Micronesian Shark Foundation

On vous l’a dit, ils sont partout ! Et la protection de l’environnement local fait aussi partie de leurs préoccupations. Tova est présidente de la Micronesian Shark Foundation, qui soutient programmes de recherche et sensibilisation des populations, à Palau mais aussi dans toute la Micronésie. Du 14 au 21 mars prochains, elle organise d’ailleurs une Shark Week, pour célébrer les dix ans d’existence de la fondation.

Vous pouvez les retrouver au Salon de la Plongée, ils vous donneront toutes les informations pour préparer votre séjour à terre ou opter pour une formule croisière.


Centre à terre Fish 'n Fins mais aussi bateaux de croisière Ocean Hunter

Fish 'n Fins dispose de 5 bateaux dédiés à la sortie journée mais également de 2 bateaux de croisière, le Ocean Hunter I ainsi que le Ocean Hunter III.
Bonnes plongées.


Plongée Palau avec Fish’n Fins

Retrouvez Tova sur le stand Key LargoC 25

 
Notez

     

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 10 Janvier 2012 - 23:12 Croisière plongée Indonésie : WAOW !!!