Le champagne de l'épave de la Baltique débouché


  

Une épave de la mer Baltique avait livré au mois de juillet une cargaison inattendue : des caisses venues des plus grands domaines champenois…du dix-huitième siècle. Elles font vraisemblablement partie d’un envoi de Louis XVI à la cour impériale de Russie. Deux des précieuses bouteilles, un Veuve Clicquot et un Juglar, maison qui n’existe plus aujourd’hui, ont été dégustées sur le petit archipel Finlandais d’Åland, à qui appartiennent les bouteilles retrouvées.

Bientôt une vente aux enchères

“Au fond de la mer, les bouteilles se conservent mieux que dans n’importe quelle cave”, a déclaré Richard Juhlin, l’un des plus grands experts mondiaux en matière de champagne. Il a décrit le Juglar comme “plus intense et puissant”, et a comparé le Veuve Cliquot à un Chardonnay, avec des nuances de “fleurs de tilleul et d’écorce de citron”.
Le reste des bouteilles, 168 retrouvées en tout dans l’épave, devrait être vendu aux enchères par les autorités locales, qui espèrent ainsi créer un véritable événement : l’expert en champagnes évalue à quelque 100 000 euros le prix que chacune d’elles pourrait atteindre.
Notez

     


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 28 Janvier 2012 - 06:00 Montre spirotechnique par Auricoste