La morue plonge en Polynésie : Moorea

par La Morue | le Samedi 22 Octobre 2011 | Lu 3024 fois

  

Elle en a longtemps rêvé, elle l’a enfin fait : la Morue, dont vous retrouvez régulièrement les billets dans le Mag et sur le réseau, a découvert la Polynésie. Elle nous a ouvert les pages de son carnet de voyage, et nous emmène sur quatre destinations magiques, avec ses coups de cœur et son franc-parler. Nous commencerons par Moorea, pour la suivre dans les prochains numéros sur Rangiroa, Fakarava, et enfin Rurutu, dans l’archipel des Australes.


Un rêve de plongeuse réalisé

Haaaaaa, la Polynésie, un rêve de plongeuse enfin réalisé… Un rêve qui se mérite ! 22 heures d’avion pour rejoindre Tahiti, via Los Angeles, depuis Paris. 12 heures de décalage horaire qui vous met bien en vrac, surtout au retour. Et un budget que l’on met de côté comme un petit écureuil, puisque le billet d’avion coûte à peu près le prix d’une croisière aux Maldives, sans parler de la vie sur place… Oui le Graal a un prix, mais en Polynésie, l’extraordinaire est quotidien en plongée !
Marie la morue à droite
Marie la morue à droite

Plonger à Moorea : vous reprendrez bien un peu de lemonade ?

Je commence doucement mon périple polynésien, en plongeant mes palmes à Moorea. Après un jour de voyage, et une nuit à Papeete, Moorea est seulement à 15 minutes d’avion de Papeete (avec le pass inter-îles d’Air Tahiti Nui, c’est plus économique que le bateau). A Moorea, nous n’avons pas vu les fonds colorés auxquels nous nous attendions en venant en Polynésie, car les fonds ressemblent plutôt à un cimetière de corail. En revanche, nous avons les rencontres avec les requins citrons, gris, pointes noires, blanches étaient quotidiennes !
Sur Shark Dining Room, les pointes blanches nous accueillent avant même que nous nous mettions à l’eau, habitués au feeding qui a régulièrement lieu sur ce spot. Et oui, ici, vous n’aurez pas trop le choix, c’est feeding à volonté ! De toutes façon, quand il n’y a pas de feeding, les guides de plongée s’adonnent au smelling, à l’aide d’une petite boite trouée pleine de poissons attirant pléthore de petits poissons, murènes et requins gris ou pointes blanches… Bref, pas toujours très naturel tout ça, mais c’est la pratique du coin. Une fois sous l’eau, nous nous posons sur la piste du cirque, lieu du feeding des fauves des mers. Nous n’attendons pas 2 minutes avant de voir arriver notre premier citron, massif, majestueux. C’est la magie du feeding, à tous les coups ça marche !


Au bout du 4ème jour, un peu écœurés par tous ces artifices, nous demandons au club de changer de spot. Guillaume, bienveillant, nous emmène dans la passe de Tao Toi. Cette plongée fut finalement l’une des plus belles plongées de Moorea. Portés par un gros courant nous traversons la passe au gré des rencontres : gros requin nourrice, bancs de vingtaines de raies aigles (ou léopard, selon votre religion), bancs de carangues. Puis nous finissons notre plongée dans le « supermarché », l’endroit où le courant ramène tous les objets perdus par les touristes : masques, tubas, lunettes, chaussettes…

Club de Plongée

Durant tout le séjour, nous avons plongé avec Top Dive, pour plusieurs raisons : ils sont présents dans la plupart des îles et proposent un pass qui rend le prix des plongées plus intéressants. Par ailleurs, toutes les plongées se font au Nitrox, inclus dans le package, et les pick up sont également assurés gratuitement. Le Club Top Dive est bien rodé et attenant à l’hôtel Intercontinental, ce qui assure une prestation de qualité pour cette clientèle de luxe, prestation à laquelle vous pouvez profiter même si vous logez dans une pension plus rustique ! Merci à Guillaume, Philippe, Thomas, François, Marie, Christelle et Teva pour ces premières plongées polynésiennes.


Hébergement

Nous avons posé nos sacs de plongée à l’Hotel Hibiscus, dans l’un des farés (bungalows) qui donnent sur un jardin bien entretenu. Les lits sont couverts par une moustiquaire (important !). Quant au restaurant, Le Sunset, comme son nom l’indique, il jouit de l’une des plus belles vues sur le coucher de soleil. C’est l’endroit idéal pour boire sa première bière Hinano ! Et puis, le Sunset propose du poisson cru à la tahitienne, en tartare ou en carpaccio et des pizzas au feu de bois, un régal.
Hibiscus à Mooréa
Hibiscus à Mooréa

Sur terre

Les plongées pour plongeurs confirmés ayant lieu le matin (2 possibles), je vous recommande de profiter de vos après-midis pour faire le tour de l’île en scooter. Vous pourrez également monter jusqu’au Belvédère qui jouit d’un point de vue sur cette île magnifique où fut tourné le film The Bounty. Du Belvédère, on peut redescendre par la route des ananas, à condition de maitriser une peu la conduite du scoot. Sur cette route, vous découvrirez que les ananas ne poussent pas dans les palmiers ;-)
Plantation d'ananas à Mooréa
Plantation d'ananas à Mooréa

A ne pas rater

Le Maha Tahiti qui a lieu le dimanche, une fois par mois au Painapo. C’est le rendez-vous dominical des familles du coin et de celles qui viennent pour le week-end de Papeete qui forment un joyeux mélange avec les quelques touristes qui atterrissent ici. Cette institution est idéale pour déguster des recettes locales cuites pendant une journée au fameux four tahitien, tout en buvant de la Hinano et en écoutant des standards de musique tahitienne en live. En plus, le Painapo dispose d’une jolie plage, endroit parfait pour une sieste post digestive ou pour cuver les litres de Hinano en plein cagnard ;-)


L'éclairage d'Emmanuel Bonifait de Top Dive

L’aventure Top Dive

Le Bathy's Club Moorea a été créé en 1989 par Bernard Begliomini, personnalité de la plongée en Polynésie. Le centre, situé dans le prestigieux InterContinental Moorea Resort & Spa, est racheté à deux reprises, puis repris en main en 2006 par Mr Paul Ramos. Il est alors re-baptisé BATHYS DIVING, c'est le début d'une grande aventure avec un concept unique basé sur le confort, le service et la sécurité. Moniteurs professionnels et expérimentés, bateaux rapides et spécialement conçus, équipement dernière génération, nitrox gratuit, douches chaudes .... de la vraie plongée haut de gamme. En 2010, la structure exploite une seconde base (dans l'enceinte du Hilton Moorea Lagoon Resort & Spa) et prend le nouveau nom de TOPDIVE-Bathys Moorea. En 2011, le groupe TOPDIVE Polynesia représente 10 centres de plongée sur la Polynésie. Le centre de Moorea en est le doyen.

Les atouts de Moorea

Moorea est célèbre pour ses magnifiques plages de sable blanc, ses vallées et montagnes majestueuses, l'accueil de ses habitants et bien-sûr : les requins ! Pour l'observation des requins citrons notamment, Moorea reste un incontournable de la plongée en Polynésie Française. On y observe des mâles comme des femelles. Ils sont omniprésent tous les matins sur les sites de la zone d'Opunohu. Les autres requins que l'on y voit sont les requins pointes noires sur l'ensemble des sites de plongée, ainsi que des requins gris sur le site du Tiki.

Mortalité importante du corail

Il y a maintenant 3 ans, les fonds sous-marins de Moorea ont subi une invasion conséquente d'acanthasters, une grosse étoile de mer qui ne se nourrit que de corail. Ce phénomène a eu pour conséquence une fragilisation importante du corail. En février 2010, le passage du cyclone Oli a été dévastateur venant briser une grande partie de ce corail devenu trop fragile pour rester accroché au récif. L'ensemble des fonds sous-marins sont effectivement touchés. Mais ces phénomènes 100% naturels seraient cycliques et permettraient aussi une régénération du corail. Depuis quelques mois, on constate effectivement une re-formation du récif avec de nombreuses petites pousses de corail.

 
Notez

     

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 28 Janvier 2012 - 09:00 Masque facial, d'hier à aujourdh'ui