Au cœur des Océans
"Préserver la mer n’est pas une option"

par Isabelle Croizeau | le Dimanche 28 Novembre 2010 | Lu 2676 fois

  

Françoise Latour, journaliste, mais aussi plongeuse, impliquée depuis 20 ans dans la sauvegarde de notre environnement, pose sur nos océans un regard à la fois émerveillé et inquiet. Et nous propose « Au cœur des océans », un livre dans lequel la belle image n’exclut pas la réflexion.


Au cœur des Océans<br>"Préserver la mer n’est pas une option"

Comment est née l'idée de ce livre ?

Du désir de « transmettre » la mer à TOUS ! Ce livre est comme un cri (aimable) qui dirait : « Regardez ! Mais regardez, donc ! C’est ça, la mer ! Et c’est nous ! » Qu’on l’aime ou pas, qu’on s’y intéresse ou pas, je voulais que chacun puisse découvrir la « personne » qu’est la mer. Rendre palpable à chacun ce cordon ombilical (biologique, écologique, économique, et même spirituel) qui nous relie à elle, à chaque instant, et où que l’on vive.
En tant que plongeuse, j’ai voulu faire partager cette expérience inouïe du corps et du cœur de la mer. Et faire sentir en images ce qu’elle a de sublime.
En tant que journaliste, j’ai voulu écrire un livre accessible, presque ludique, où chacun puisse « plonger », se fondre, se couler et s’émerveiller.

Tu présentes des initiatives de personnalités pour préserver nos océans : quelle rencontre a été la plus marquante ? Pourquoi ?

Toutes ! Mais s’il faut choisir, ma rencontre avec la biologiste Sandra Bessudo (Fondation Malpelo ) qui est devenue une amie.
Après avoir découvert l’île de Malpelo, au large des côtes colombiennes, où vivent les plus grands bancs de requins de la planète (avec ceux des îles Coco et des Galapagos), elle s’est battue, seule et au risque de sa vie, contre les « pêcheurs pirates » du monde entier, et a fini par faire classer le site au Patrimoine de l’Humanité. Elle vient d’être nommée ministre de l’Environnement en Colombie.
La marge de manœuvre est étroite, mais je pense que c’est le ministre que la Planète attendait...

Pourquoi avoir choisi Bixente Lizarazu pour écrire la préface ?

Parce que Bixente (qui est plongeur et surfeur) s’investit sur la préservation des océans depuis toujours ! Avec conviction et fidélité, il poursuit ses actions au sein de son association « Liza pour une mer en bleu » et de la Surfrider Foundation.
Je l’ai choisi autant pour sa connaissance et son rapport à la mer et à la nature que pour ce qu’il est. Un homme bien, dans le plus beau sens du terme : intègre, vrai et profond dans ses actes et ses engagements. Je suis heureuse et fière qu’il soit le parrain de ce livre.
Enfin, pour toucher le plus grand nombre il était important qu’une parole sur la mer soit portée par une personnalité qui n’y soit pas forcément associée et qui soit connue de tous.

Comment résumerais-tu les grands enjeux des décennies à venir pour l'océan ?

Copyright Hervé Donnezan/Rapho
Copyright Hervé Donnezan/Rapho
Pour lui, l’enjeu est de survivre à nos actes. Pour nous, c’est de prendre soin d’un presque mourant. Comment ?
En freinant à deux pieds sur la pédale ! En freinant la pêche pour laisser à la vie la capacité de se reproduire. En freinant la pollution pétrolière et les rejets d’eaux usées. En freinant nos impacts sur le changement climatique. En prenant, chacun, conscience que nos actes (abandon de déchets, consommation d’énergie ou de poissons en voie de disparition, utilisation de détergents, ancrages sauvages,..) ont un impact sur la santé de mer. Et donc sur la nôtre...

Il existe d'autres livres sur la préservation du milieu marin.
En quoi, à ton avis, celui-ci se démarque-t-il ?

Après voir écumé à peu prés tout ce qui existait, j’ai voulu faire un livre « tout en un » ! A la fois très esthétique, pédagogique, médiatique et porteur de solutions. En conjuguant l’émotion (par l’image ou le témoignage intime de ceux qui la connaissent) à la découverte sous un autre jour de qui est la mer (requin écolo, corail nursery, abysses réserve de biodiversité,...) et ce qu’elle apporte aux hommes (pharmacie du futur, réserve d’eau et d’énergie,...). Le tout en montrant des trouvailles ou des projets fantastiques qui apportent des solutions. Enfin, chacun peut apprendre ce qu’il peut faire simplement tous les jours et un guide fournit par thème les actions/associations que l’on peut rejoindre.

Si tu devais faire passer un message en une phrase, ce serait ?...

copyright Winfried Wisniewski/Jacana
copyright Winfried Wisniewski/Jacana
Il n’y a pas les enjeux de l’océan et les nôtres, ce sont les mêmes ; préserver la mer n’est pas une « option », simplement, parce que la mer, c’est nous !

En tant que plongeuse, penses-tu que nous devons plus que d’autres porter ce message ?

Sans aucun doute ! Les plongeurs vivent la mer de l’intérieur. Nous la « respirons », nous sentons battre son cœur et nous nageons dans ses artères. Nous pleurons de bonheur aux joies qu’elle nous offre avec une indicible générosité. Et parce qu’elle ne peut se défendre, nous versons aussi des larmes sur les blessures que nous sommes les premiers (ou les seuls) à voir. Nous sommes en quelque sorte les « amants de la mer ». Pour elle, et pour tous, qui mieux que nous peut tenter de parler en son nom ?

« Au cœur des Océans » - Françoise Latour
Préface de Bixente Lizarazu - Avant Propos : Albert II de Monaco
Editions Glénat (Octobre 2010) - 39 €

L’auteur

Françoise Latour est journaliste et écrivain depuis 20 ans. D’abord spécialisée sur les questions de santé et de science, elle s’est ensuite orientée vers le développement durable et particulièrement sur les questions relatives au monde marin et sous-marin. Collaboratrice de médias grand public ou spécialisés (Ca M’Intéresse, ELLE, Plongeurs International, Buceadores, Planète Thalassa,...) et de centres de recherches océaniques, elle est aussi impliquée dans des fondations françaises et internationales dédiées à la protection de la mer et de son environnement. Auteur de l’exposition urbaine (« L’Océan, la Vie ») sur la mer, ses fragilités et les activités humaines qui en dépendent et co-auteur du programme court télévisé « Mots de Mer », elle a également crée MediaSphere, atmosphère de changement, association dédiée à la sensibilisation et à l’information sur les questions de développement durable et ComToSea, dédiée au développement de la communication au service des océans et des activités maritimes.

Françoise LATOUR
Françoise LATOUR  

sur scuba people


Interview de Françoise LATOUR réalisée lors de la seconde édition des Entretiens de la Biodiversité en 2009.

Réagissez à cet article



Notez

     

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 28 Janvier 2012 - 09:00 Masque facial, d'hier à aujourdh'ui